Skip to main content
photo-headers/blog.jpg
Acceuil / Blog / Greffe de cheveux à partir des poils du torse et de la barbe

Greffe de cheveux à partir des poils du torse et de la barbe

La progression rapide de la greffe de cheveux avec la méthode FUE, a mis en avant l’idée de faire la greffe de cheveux à partir des poils du corps en dehors des poils de la zone donneuse (zone au niveau de la nuque entre les deux oreilles). L’intervention d’implants capillaires à partir des poils du corps a été une alternative prometteuse très particulièrement chez les patients disposant d’une zone donneuse pauvre. Les plus utilisés sont les poils de la barbe et du torse. Cependant, cela ne signifie pas pouvoir faire une greffe de cheveux complète et réel en utilisant les poils du corps, car on ne peut pas obtenir une greffe de cheveux avec une densité suffisante et de qualité voulue. Tous les poils présents dans le corps ont une durée de cycle de vie propre à eux mêmes et présente des différences comme l’épaisseur, l’ondulation, la couleur, la finesse etc. En général, les poils du corps tombent plus vite que les cheveux. La structure qui se rapproche le plus à celle des poils du cuir chevelu du point de vue de l’épaisseur et du cycle de vie, est celui de la barbe. Lorsque les poils du corps sont greffés sur le cuir chevelu, ils préservent leurs propres particularités, leur durée de cycle de vie, et leurs propriétés structurelles; c’est-à-dire ils n’imitent pas, et ne poussent pas comme les cheveux d’origine de la personne. La probabilité de survie des poils du corps est inférieure à ceux des follicules pileux des cheveux.

Dans le cas des personnes ayant des cheveux clairsemés au stade entre 5-7 à l’échelle de Norwood, le nombre de follicules pileux à prélever sur la nuque risque d’être insuffisant pour recouvrir toute la partie dépourvue de cheveux. Dans ce cas, une ligne de front d’apparence naturelle est conçue en utilisant les follicules pileux de la personne, et les poils du torse et de la barbe sont utilisés pour recouvrir et densifier les parties restantes. Les follicules pileux prélevés au niveau de la barbe et du torse sont souvent utilisés pour combler les éclaircissements présents à l’arrière de la tête. Les follicules pileux prélevés au niveau de la barbe ne laissent presque pas de trace, mais ceux prélevé au niveau du torse peuvent en laisser même si c’est à faible quantité. En tant que Clinicana, centre de greffe de cheveux, nous trouvons défavorable et déconseillons le prélèvement des greffons à différents niveaux du corps comme sur les bras, les jambes, les épaules, les aisselles, et sur la région génitale.

Greffe de cheveux à partir des poils de la barbe

  • Entre 500 à 1000 greffons peuvent être prélevés sur cette zone en une seule séance sans laisser de cicatrice.
  • Le processus de guérison dure entre 3 à 7 jours après le prélèvement. Par la suite il est possible d’avoir une barbe clairsemé sur la zone prélevée faute des poils qui ne repousseront pas.
  • Le prélèvement des greffons génère une réduction de 30% par centimètre carré, ce qui ne donne pas une mauvaise apparence. La barbe conserve son aspect naturel.
  • Bien que les greffons de la barbe comprennent un seul follicule, ils recouvrent facilement les zones clairsemées grâce à leurs épaisseurs.
  • En raison de la différence de la structure des follicules de la barbe, on ne les utilise pas dans la partie avant de la tête. Néanmoins, ils donnent de très bons résultats au niveau de la couronne.

Greffe de cheveux à partir des poils du torse

  • Entre 300 à 1000 greffons peuvent être prélever sur cette zone.
  • Les greffons prélevés sur le torse sont plus mince par rapport à ceux de la barbe. C’est pour cette raisons qu’ils ne sont pas greffé seuls. Ils doivent généralement être combinés avec les cheveux ou avec la barbe. Ou bien, ils doivent être placés entre les cheveux existants.
  • Les follicules pileux ne sont pas entièrement sous la peau comme les cheveux, ils peuvent être orientés dans un autre sens en étant légèrement frisés. Par conséquent, c’est avec grand soin qu’ils doivent être prélevés sans endommager les follicules. Cela peut entraîner une diminution du nombre souhaité de greffons à prélever.