Skip to main content
photo-headers/blog.jpg
Acceuil / Blog / La chute des cheveux chez la femme et ses traitements

La chute des cheveux chez la femme et ses traitements

Contrairement à ce qu’on croit, la perte de cheveux et la calvitie ne touchent pas que les hommes. De nombreuses femmes sont également touchées, soit 40% des femmes de plus de quarante ans souffrent de chute de cheveux perceptible à l’œil nue.

Malgré que de nombreuses personnes en souffrent, ces problèmes sont malheureusement ignorés par la plupart des professionnels de santé, qui invitent ces patients à s’habituer à vivre face à cette situation qui ne met pas leur vie en danger. Cependant, la perte de cheveux chez les femmes, par rapport à celle des hommes créer un traumatisme bien plus grave.

Il y a un point commun de la perte de cheveux chez les femmes et les hommes; si une perte de cheveux est présente chez les deux sexes, il y a forcément une cause médicale. La raison d’une perte précoce des cheveux, peut être définie simplement dans les gènes, ou bien ils peuvent être les symptômes d’une maladie simples ou plus complexes. Les cheveux regagnent leurs formes habituelles lorsqu’il est sujet d’alopécie survenu suite à un stress, à une grossesse, à une prise de médicament, ou bien en raison de certaines maladies.

Il est possible de regrouper la perte de cheveux type féminine sous plusieurs rubriques;

Calvitie type masculine:

On observe chez la majorité des femmes qui souffrent de calvitie masculine dues aux hormones androgènes une diminution générale du nombre des cheveux. Dans ce type de calvitie, c’est une hormone masculine, présent en faible quantité qui en est responsable. Tout comme chez l’homme, l’androgène conduit à un affaiblissement des follicules pileux. L’hérédité joue un rôle important dans la maladie.

Perte de cheveux causé pas le stress (effluvium télogène):

Le stress physique ou mental peut causer la perte de cheveux. Entre 6 semaines et 3 mois suivant une naissance, une malnutrition, une intervention chirurgicale majeure, une détresse psychologique grave, ou bien des maladies infectieuses graves, les cheveux peuvent facilement passer à la phase dite repos, (télogène), ici une chute de tous l’ensemble des cheveux est possible. Dans ces cas là, la personne peut perdre une grande quantité de poignée de ses cheveux. La guérison a lieu lorsque l’événement responsable de cette chute disparaît.

 

Perte de cheveux causés par les médicaments (effluvium anagène):

Ce nom est donné à la perte de cheveux due à la chimiothérapie ou à l’exposition aux radiations.

Perte de cheveux partielle (alopécie en plaque ou pelade):

La pelade, dite maladie auto-immune, apparaît lorsque le système immunitaire attaque et détruit ses propres follicules pileux. La pelade se traduit par des plaques dépourvues complètement de poils de quelques centimètres de diamètre. Le résultat peut développer des symptômes apparaissent habituellement soudainement des zones complètement dépourvus de poils de quelques centimètre de diamètre. Chez 70% des femmes qui suivent ou non un traitement, la pelade disparaît au bout de deux ans.

La perte de cheveux causés par les cheveux cassants:

A la suite des traumatismes causés par les tresses trop serrés, ou bien les coiffures qui tirent sur le cuir chevelu, les cheveux se cassent puis tombent. Les cheveux peuvent repousser dès l’arrêt des habitudes provoquant la casse des cheveux.

Jusqu’à présent la testostérone était connue comme l’hormone responsable de perte de cheveux masculine nommé alopécie androgénique. Aujourd’hui, il a été observé que le principal responsable de l’alopécie androgénétique était la dihydrotestostérone (DHT). La DHT attaque les follicules pileux pour les détruire. Bien qu’il soit présent en petites quantités chez les femmes, cette petite quantité cause une perte de cheveux. La DHT s’adhère au follicule pileux et empêche la croissance des cheveux sains.

La raison de la perte de cheveux est héréditaire chez 90% des hommes. En conséquence, chercher une cause sous-jacente de la chute de cheveux chez l’homme ne signifie pas grand chose. Cependant, la perte de cheveux chez les femmes peut être due à des raisons plus complexes, il se peut que certains ou bien la totalité des examens dont je vais vous citer ci dessous doivent être réalisé. Chez la femme, la procédure de diagnostic est généralement faite par élimination.

Les tests, qui nous aide à identifier les raisons de la perte de cheveux sont les suivants

  • Identifier le niveau de certaines hormones
  • Analyse du taux de fer dans le sang
  • Déterminer si la glande thyroïde assure ses fonctions
  • Effectuer un hémogramme
  • Recherche d’une éventuelle infection chronique
  • Si nécessaire, biopsie du cuir chevelu
  • Et l’analyse de la caractéristique des cheveux avec différentes méthodes

L’étape la plus importante dans le traitement de la perte de cheveux est de définir la cause. Le diagnostic est prononcé en fonction du résultat des tests ci-dessus et de l’évaluation clinique fait au patient. Dans le traitement de l’alopécie androgénique causé pas les hormones mâle présent chez la femme, on recherche avant tout si la chute provient d’un excès d’hormones dans le corps, ou bien le cas d’hyper sensibilité à cette hormone. Un seul des traitements décrit ci-dessous a été confirmé par les institutions compétentes dans le traitement de la chute de cheveux. L’effet des autres traitements varient d’une personne à l’autre, et font partie d’observation personnelle ou de petits groupes.

Minoxidil:

Il a été utilisé en premier lieu sous forme de comprimé pour le traitement de l’hypertension artérielle. Pendant la prise du médicament, sur de nombreux patients, comme effet secondaire une croissance excessive de cheveux a été observée. Suite à des recherches plus approfondie, lorsqu’on a appliqué le minoxidil sous forme de lotion directement sur les cheveux, on a révélé qu’il favorisait la repousse des cheveux. Ce médicament est plus efficace chez les femmes que chez les hommes.

Les médicaments, qui diminuent l’effet des hormones masculines :

Spironolactone: En réalité, c’est un médicament diurétique et un anti-œdémateux. Il est également utilisé pour traiter l’hypertension artérielle. Il agit contre la perte de cheveux, en réduisant la production d’androgènes par les glandes surrénales et les ovaires, ainsi en se fixant au niveau des récepteurs androgénétique.

Cimétidine: Il est utilisé pour traiter l’ulcère. Il inhibe également la liaison de l’hormone mâle sur les follicules pileux. Puisqu’il est nécessaire d’administrer une dose élevée pour être efficace ce médicament ne convient pas aux hommes; car ces doses élevées, risquent de mettre en évidence les caractéristiques du sexe féminin.

L’acétate de cyprotérone: C’est un médicament utilisé pour diminuer les pulsions sexuelles excessives chez les hommes et pour prévenir la croissance excessive de la pilosité chez les femmes. Bien qu’il soit utilisé dans la perte de cheveux type masculine chez la femme, l’utilisation doit être limitée à cause des effets secondaires persistants et indésirables.

Les pilules contraceptives: Elles peuvent être utiles dans le contrôle de la perte de cheveux, car ils réduisent les hormones mâles produites dans les ovaires. Mais il faut s’assurer si le patient peut utiliser ou non la pilule contraceptive.

Finastéride:

Il empêche l’hormone mâle d’avoir un effet sur la perte de cheveux. Il est particulièrement efficace pour la perte de cheveux chez les hommes et a reçu en raison de cet effet l’approbation de la FDA ; Il a également un certain nombre d’avantages chez les femmes. Les femmes qui prennent ce médicament ne doivent pas tomber enceinte.

GREFFE DE CHEVEUX CHEZ LES FEMMES

Bien que la greffe de cheveux soit un espoir chez la plupart des hommes, malheureusement ce n’est pas toujours le cas chez la femme. Ce procédé n’est approprié que chez certaines femmes. Chez les hommes, la perte de cheveux est généralement présent sur le sommet, tandis que les côtés et l’arrière reste intact, chez les femmes la perte de cheveux est très répandue à partie égale sur toute la tête. Il est donc plus difficile de trouver des parties saines pour une intervention d’implants caoillaire. Les femmes sont tout simplement des candidats appropriés pour la transplantation de cheveux. Seulement 2-5% des femmes sont des candidates appropriés pour la greffe de cheveux.

  • Les personnes suivantes peuvent recevoir une intervention d’implants capillaires
  • Les femmes qui perdent leurs cheveux en raison de casse pour des raisons non hormonales
  • Les femmes qui ont déjà eu une greffe de cheveux similaire tout en sachant l’évolution de cette greffe
  • Les femmes qui souffrent d’une perte de cheveux type masculine, bien que les autres zones restent intactes, celles qui sont touchés d’une perte au niveau du sommet et des cheveux au dessus du front
  • Celles qui ont perdu leurs cheveux en raison de brûlure ou d’accidents
  • Celles qui veulent dans un but esthétique, abaisser la ligne du front (la ligne est tracée lors de l’examen, avec le médecin et le patient selon la structure musculaire du front)

Micro-Fue est la technique utilisé dans l’implant capillaire chez la femme. Cette technique consiste à prélevé une à une de la zone donneuse les follicules pileux, et à les greffé une par une à l’aide d’un punch. Comme la structure des cheveux de la femme est fine, la sélection du diamètre du punch varie entre 0,6 et 0,75 mm. Si le nombre de greffons à implanter est inférieur à 2000, et si l’implantation est plutôt sur la ligne du front, les cheveux ne doivent pas complètement être rasé, seule une petite zone dans la partie supérieure du cou et entre les oreilles sera rasé.

Si le nombre de greffe est supérieur à 2000, et que l’implantation doit être effectué au sommet de la tête, vous pouvez avoir besoin d’un rasage complet.

Bien sûr, la décision finale est prise lors de la consultation.

Il est suffisant de rester 3 jours à Istanbul lors de l’intervention d’implants capillaire chez la femme, et 2 jours après la greffe de cheveux, vous pouvez reprendre votre activité professionnelle, ainsi votre vie quotidienne.