Skip to main content
Acceuil / Blog / La transplantation de cheveux est-elle permise dans l’Islam? Est-ce haram ou halal?

La transplantation de cheveux est-elle permise dans l’Islam? Est-ce haram ou halal?

La religion permet-elle la transplantation de cheveux? Implants capillaires, haram ou halal?

Un grand nombre de musulmans se posent beaucoup de questions au sujet de la chirurgie capillaire et les conditions de l’islam lorsqu’ils envisagent un projet de greffe de cheveux.

Voyons, comment ce type de traitement notamment la greffe de cheveux est jugée dans l’islam?

Tout d’abord, il est important de voir en détails ce qu’est exactement la greffe de cheveux et comment elle s’effectue..
Chez Clinicana, sommes fiers d’avoir le meilleur hôpital de greffe de cheveux pour FUE en Turquie; c’est pourquoi nous sommes capable de vous donner tous les détails concernant ce traitement grâce à notre expérience et personnel médical qualifé.

Comment se déroule la greffe de cheveux?

La greffe de cheveux est un acte chirurgical qui consiste à transférer les follicules pileux de la zone donneuse (arrière de la tête) sur les zones de besoins.

Pour cela, les follicules pileux sont extraits un à un de la zone donneuse du patient et déposer dans un environnement frais afin de préparer la zone de réception.

De petites incisions d’1 mm de diamètre sont créées afin de placer les follicules plieux dans ces incisions. Cette méthode se nomme la FUE (Extraction d’Unité Folliculaire) et est la méthode la plus moderne et courante employées à l’heure actuelle.

Les cheveux implantés tombent souvent durant les trois premiers mois, mais les follicules pileux sont toujours fixés, dès lors il n’est pas recommendé de se raser les cheveux les six mois suivant l’intervention. Au-delà des six mois, vous serez autorisé à vous raser les cheveux.

Bien qu’il s’agisse de deux thèmes complètement différents, la greffe de cheveux peut être mêlée aux extensions de cheveux, qui sont elles interdites dans la religion. Il est nécessaire de souligner ses deux termes avant de débuter le sujet sur la greffe de cheveux et les règles de l’islam.

Que sont les extensions de cheveux?

Les extensions de cheveux est le fait d’ajouter un cheveux supplémentaire aux cheveux d’origine d’une personne dans le but de changer son apparence en gagnant de la longueur et de la densité.

Cette technique était populaire et connu à l’époque du Prophète Mohammed (SWS). Il est rapporté dans un hadith qu’une femme est venue voir le prophète et lui a dit que sa fille allait se marier, mais qu’elle avait un problème de cheveux et qu’elle voudrait être belle. La femme a demandé au prophète si elle pouvait allonger les cheveux de sa fille en attachant des extensions mais le prophète lui a dit que c’était interdit.

"Allah a maudit la femme qui ajoute des extensions de cheveux et celle qui demande qu’elles soient ajoutées", a-t-il dit à la femme, impliquant à la fois celle qui a demandé les extensions capillaires et celle qui souhaite le faire. Ainsi, les extensions de cheveux sont interdites dans l’islam (haram).

Extensions de cheveux et greffe de cheveux : quelles sont les différences?

Les points différents les plus marquants sont les suivants:

Lors de la fixation des extensions capillaires, les cheveux attachés aux cheveux d’origine est un corps étranger c’est à dire non propre à la personne, ce sont soit des cheveux naturels d’une autre personne ou synthétiques.

Par contre, lors d’une greffe de cheveux les cheveux implantés proviennent des cheveux originaux de la personne il s’agit tout simplement d’un transfert de la zone donneuse sur la zone à implanter.

La fixation d’extension de cheveux est effectuée à base de cheveux d’une autre personne (ou d’une chose), tandis que lors d’une procédure de greffe de cheveux, les cheveux implantés proviennet de la personne-même. L’extension de cheveux est attachée aux cheveux d’origine la raison pour laquellei elle est dite extension attachée. Ce qui diffère la greffe de cheveux des extensions, c’est l’implantation qui s’effectue sous le cuir chevelu et ne sont pas en relation avec les cheveux existants car cette procédure s’effectue souvent sur une zone dépourvue de cheveux ou clairsemée.

L’objectif de cet attachement est d’ajouter plus de densité aux cheveux existants, de les rendre plus longs et de leur donner une apparence plus épais néanmoins il faut savoir que les extentions ne poussent pas avec le temps pour ainsi dire qu’ils ne rendent pas les cheveux plus longs ou plus épais  pour de vrai. Comparé aux extensions, les cheveux implantés poussent, deviennent plus épais et peuvent être coupés et rasés car ils repousseront par la suite. La greffe de cheveux permet de restaurer la densité de cheveux, tandis que ce n’est qu’une fausse logique dans les extensions de cheveux.

Dans les extensions de cheveux, les cheveux attachés apparaîteront sur la tête, chose attendue, tandis que lors d’une greffe de cheveux les greffons sont prélevés de la personne-même, ils tomberont au début et les nouveaux cheveux repousseront après 3 ou 4 mois pour rester à vie.

L’attachement d’extensions de cheveux est souvent associé avec les cheveux existants, autrement dit l’objectif est de faire rêver que les cheveux sont longs et beaux; tandis que la greffe de cheveux est effectuée chez une personne chauve ou bien ayant une zone clairsemée. Cela signifie que les extensions de cheveux n’est qu’une tromperie et une illusion comparée à l’implantation qui est un traitement capillaire.

Ainsi, on peut en conclure que la greffe de cheveux est totalement différente des extensions de cheveux du point de vue de sens et d’objecfif.

Décisions sur l’autorisation de greffe de cheveux

La greffe de cheveux est-elle haram ? Basé sur les informations susmentionnées, nous aimerions jetter un oeil sur certaines des déclarations des chercheurs sur ce sujet pour conclure si une greffe de cheveux est halal ou non:

Cheikh Muhammad ibn ‘Uthaymeen (que son âme repose en paix) avait demandé:

La greffe de cheveux est une intervention dédiée à une personne souffrant de calvitie et qui s’agit d’enlever des cheveux de la zone donneuse et de les transférer dans la zone de calvitie. Est-ce que cela est autorisé?

Oui, ce type d’intervention est autorisée car le but est de réparer des dommages survenus sur le cuir chevelu et n’est pas considéré comme une modification de ce qu’Allah a créé.

La greffe de cheveux n’est pas considérée en tant que chirurgie esthétique pour améliorer ce qu’Allah a créé mais plutôt comme une thérapie pour traiter la calvitie.

En réalité, c’est juste une traitement afin de restaurer les cheveux perdus et essayer de corriger ce défaut. Il y a une anecdote populaire de trois personnes; l’un d’eux souffrait de calvitie et il avait toujours rêvé qu’Allah lui redonnerait ses cheveux; ainsi, un ange l’a touché et Allah lui a rendu ses cheveux. Fatawa «Ulama» al-Balad al-Haraam, p. 1185.

Dans le livre "Dirasat Fiqhiyyah fi Qadaya Tibbiyyah; Muasirah 2/549", sous le sujet des décisions sur la chirurgie esthétique, le Dr Muhammad Uthman Shubair a déclaré:

"Le traitement chirurgical des cheveux par greffe de cheveux est autorisé à condition qu’ils poussent car il ne s’agit pas de tromperie mais plutôt d’un traitement afin de restaurer la création parfaite dans laquelle l’homme a été créé". Dr Mahmoud Sartawi: Décision de dissection et de chirurgie esthétique en droit islamique - Dirasat Magazine - troisième numéro 1984. p. 149.

Pour répondre à la question (à savoir si la greffes de cheveux est haram), l’Académie islamique du Fiqh a rendu la décision suivante:

«Les règles islamiques autorisent le nécessaire dans la chirurgie plastique destinée à:

Restaurer la forme des parties du corps dans l’état dans lequel l’homme a été créé, comme Allah l’indique: Nous avons certainement créé l’homme dans la meilleure stature (Sourate At-Tin: 4).

Revivre des tâches journalières.

Cacher les défauts congénitaux notamment: fente labiale , nez extrêmement détourné, taches de naissance, doigts et dents supplémentaires et adhérence des doigts, si de tels défauts causent des dommages matériaux ou moraux efficaces.

Cachez les défauts suite à des brûlures, à des accidents, des maladies et d’autres cas similaires. Par exemple, desmoplastique, reconstruire complètement le sein si une mastectomie a eu lieu, ou partiellement s’il est assez grand ou assez petit pour causer une condition médicale, et une greffe de cheveux pour les femmes qui souffrent de chute de cheveux.

" La greffe de cheveux fait partie de la liste des traitements autorisés car elle est traitée à son origine. Il n’y a aucune contrainte de recevoir une greffe de cheveux comme traitement capillaire. Il ne s’agit pas de modifier la création d’Allah, mais plutôt de cacher le défaut et de traiter les maladies.

Ainsi, la greffe de cheveux est-elle halal?

Selon les règles islamiques, il n’y a aucune contrainte à transplanter des cheveux du cuir chevelu, à restaurer une chute de cheveux avec une méthode médicale de sorte à éliminer ce défaut, prélever les cheveux et les restaurer comme auparavant. Lorsque les cheveux repoussent naturellement après la chirurgie, cela est considéré comme un traitement, qui est permis et autorisé.

Le conte des trois Israélites

Cette conclusion a été affirmée sur base des dires de Al-Sahihain dans Le conte de trois Israélites, où le Prophète (SWS) a dit: "Allah a voulu tester trois Israéliens qui étaient un lépreux, un aveugle et un homme chauve. Ainsi, il leur a envoyé un ange miséricordieux. L’ange a demandé à l’homme chauve «que souhaitiriez-vous le plus? Il a dit qu’il souhaiterait avoir de beaux cheveux et espèrer un jour être guéri de cette maladie, pour les gens qui ressentent de la dissimilitude pour moi. Et il a été guéri. Raconté par Bukhari dans "Ahadith Al-Anbea", hadith de lépreux, d’un aveugle et d’un Israélite chauve (3464); et musulman dans "Al-Zuhd wa Al-Raqaiq" (2964), du hadith d’Abu Huraira, qu’Allah le bénisse. Ce hadith indique qu’il est autorisé de masquer le défaut en cultivant les cheveux, se cela était interdit, l’ange ne le ferait pas; néanmoins, si cela était autorisé dans leurs lois religieuses et interdit dans la loi islamique, le Prophète (SWS) ne le reconnaîtrait pas au moment de la clarification (retarder la clarification (sur des questions) au-delà d’un délai raisonnable n’est pas autorisé).

Ce que le Prophète (PWSL) a dit au sujet de la chirurgie esthétique

Cette conclusion est également affirmée sur base de ce qui a été rapporté dans Sunan Abi Dawud:
"AbdurRahman ibn Tarafah a déclaré que son grand-père Arfajah ibn As’ad qui avait le nez coupé à la bataille d’al-Kilab avait un nez argenté, mais il a développé une puanteur d’argent donc le Prophète (SWS) lui a ordonné de se faire un nez en or. " Ce hadith démontre que la chirurgie est permise, y compris la greffe de cheveux. Pour enfin résumer, il est nettement dit que la greffe de cheveux est autorisée dans l’Islam selon les plus grands savants islamiques et tous les hadiths comparée aux extensions de cheveux qui elles ne sont pas permises... les traitments capillaires ne sont pas considérés haram, mais halal.

Consultation gratuite

Veuillez noter vos coordonnées afin que nous vous contactons

Appelez nous directement +90 (545) 300 6798
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester à jour.